Aller au contenu principal

Actualités

La propagation de la jussie

La jussie, plante aquatique envahissante des eaux du Loir mais pas que (tous les milieux aquatiques sont touchés : mares, étangs, lacs, bras morts !), est bien connue des riverains et autres usagers des rivières de notre territoire. On ne présente plus ses méfaits sur les milieux naturels humides et aquatiques. Obstacle à l'écoulement, à la pénétration de la lumière dans l'eau, au développement de la végétation aquatique indigène sont un mince aperçu des perturbations sévères qu'occasionnent les massifs de jussie de plus en fréquents sur notre territoire.

 

Aussi, pour tenter de limiter localement la propagation de ce fléau végétal, pour la 5ème année consécutive, le service GEMAPI de la CATV a missionné pour 20 jours cet été, l'entreprise Environnement 41 dans le but d'arracher et exporter les massifs de jussie les plus gênants pré-localisés par les techniciens du service. Une équipe de 6 agents de l'entreprise a donc parcouru en barque le Loir de Naveil à Trôo,  pour extirper manuellement pas moins de 200 m3 de jussie, avant de les mettre à sécher pour destruction sur une plateforme de la CATV, loin de tout cours d'eau.

 

Cette opération pénible et délicate, nécessite une méticulosité particulière du fait du risque élevé de dissémination, la plante se développant notamment par bouturage. Au cours de cette campagne d'arrachage ont été arrachés en priorité, les massifs qui limitaient la circulation de l'eau, recouvraient des frayères, ou encore masquaient le petit patrimoine bâti attenant à la rivière, lavoirs et déversoirs

  • a
  • a
  • a
  • a